AFRIKY-MOUSSO │ Abidjan festival – support de sensibilisation sur les violences et discriminations à l’égard des femmes

La 5é édition du Festival de la Promotion de la Femme africaine porté par l’ONG Afriky-Mousso se tiendra les 26 et 27 novembre 2021 au Palais de la Culture Bernard B. Dadié, à Abidjan – Treichville. Cette année, le festival met au centre le débat sur les « Violences faite aux femmes : Le Viol : causes et conséquences », un thème qui sera débattu à l’ouverture (26 novembre) par Mme Koué Angèle, Présidente de l’ONG Genre – Parité et Leadership (GEPALEF).

« Violences faite aux femmes : Le Viol : causes et conséquences », thème de la 5é édition du Festival de la Promotion de la Femme africaine (Photo KS)

En prélude à cette 5é édition, Mme Liliane KIÉ – coordonnatrice générale de Afriky-Mousso, a donné les grandes lignes de ce rendez-vous – Festival multiculturel, animé essentiellement par les femmes de tous les métiers d’arts et de la mode, en provenance des pays membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Cette année, le Sénégal se joint pour la première fois au festival. Sur la scène Kodjo Ébouclé du Palais de la Culture, le pays de la Teranga sera représenté par la chanteuse CHADIA – Aissatou Dia, de son vrai nom. La chanteuse est également en sélection officielle du MASA 2022. Son style de musique mêle modernité et tradition Haal Pulaar, le message véhiculé en wolof (langue de Kocc Barma) et en anglais. Seront également sur scène le 27 novembre, MALIKA – La slameuse (Burkina Faso), Fifamè (Nicko) du Benin, et les Ivoiriennes Aïcha Traoré, Fatouma SORO et Lérie SANKOFA.

Le festival, précise la coordonnatrice de Afriky-Mousso, se veut, « non seulement un espace d’expression et un instrument de promotion et de valorisation de la femme africaine en général et ivoirienne, en particulier, mais aussi un support de sensibilisation sur les violences et discriminations à l’égard des femmes ».

Mme Liliane KIÉ – coordonnatrice générale de Afriky-Mousso

Outre la conférence et le concert, la 5è édition s’articulera autour d’un défilé de mode (26 novembre), la dédicace de « Douleur intimes » en présence de l’auteure Fatou Diomandé et d’un vernissage de l’exposition d’arts plastiques avec les peintres OZOUA Harmonie, Bohé Lou Bénédicte, Kara Aïcha, Assa Drawing (Niel), Krefady, Karen MANLAN et Precious Stone.
Pour rappel, Afriky – Mousso se tient chaque deux ans.

@seydoukone

leave a reply