ATTEINTE AUX DROITS : Les enfants maliens victimes de plusieurs formes de violation

La crise politico-sécuritaire de 2012 a engendré une augmentation considérable des violations de droits de l’Homme au Mali, particulièrement chez les enfants qui constituent l’une des couches les plus vulnérables. Ceux-ci sont privés d’un grand nombre de droit comme ceux à l’éducation, à la santé et à l’enregistrement.

A cause de la crise sécuritaire, les enfants maliens sont enlevés, recrutés de force et exploités par les groupes armés. Ils sont également exploités pour des rôles de second plan comme rapporteurs, cuisiniers et porteurs soumis à l’endoctrinement, à la formation aux combats et à l’exploitation sexuelle. Très vulnérables et faciles à manipuler, ces enfants peuvent aussi être forcés à commettre ou être impliqués dans des infractions graves comme les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité.