BANQUES : Mary Kéita aux commandes de la BNDA

Nommé Directeur général de la Banque nationale de développement agricole (BNDA) le 16 décembre 2021 par le Conseil d’administration, M. Mary Kéita a officiellement pris fonction le 18 janvier 2022. C’est un homme du sérail précédé d’une très bonne réputation pour s’être illustré par des compétences en marketing bancaire, gestion de la monétique, gestion des risques, mise en place et conduite de programme de lutte contre le blanchiment des capitaux, financement de terrorisme…

Précédemment Directeur de la conformité et des risques, M. Mary Kéita est le nouveau Directeur général de la Banque nationale de développement agricole (BNDA). En effet, c’est à ce cadre du sérail que le Conseil d’administration (CA) a confié la lourde et exaltante tâche de présider aux destinées de la «Banque verte» du Mali. C’était à l’occasion de sa 142e session, tenue le 16 décembre 2021 à Paris (France) sous la présidence de Moussa Alassane Diallo, Président du conseil d’administration (PCA).

Economiste chevronné, c’est un banquier expérimenté et un pur produit de l’Ecole nationale d’administration (ENA) du Mali qui prend désormais les commandes de l’une des quatre premières banques de notre pays. Pour mener à bien cette mission, il peut s’adosser à sa longue et riche expérience acquise dans cette même boîte qu’il a intégrée en février 1992 en qualité de cadre à la direction du réseau et de l’exploitation, où il fit valoir ses compétences jusqu’en août 1995.

Cela lui servira de rampe de lancement pour occuper différentes responsabilités au sein de l’institution financière. Du poste de Directeur de l’agence de Niono (puis de Fana), au poste de Directeur de la conformité et des risques, en passant par celui de Chef service marketing et de Directeur commercial et du marketing adjoint, l’homme aura gravi tous les échelons à la BNDA.

Ayant pris fonction officiellement le 18 janvier 2022, le tout nouveau Directeur général développe des compétences en marketing bancaire, gestion de la monétique, gestion des risques, mise en place et conduite de programme de lutte contre le blanchiment des capitaux et de financement de terrorisme…

Ce parcours riche et cette somme d’expérience constituent autant d’atouts pour ce bourreau du travail doublé d’un perfectionniste afin de maintenir au vert les voyants de la BNDA. Celui qui fut le président de la Commission du Comité monétique national et de la conformité de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Mali (APBEF) pourra également compter sur des hommes et des femmes qui ont contribué, avec lui bien sûr, à asseoir et à renforcer l’image de marque de la BNDA et de consolider sa position stratégique dans le microcosme bancaire malien.

Bon vent Monsieur le Directeur général !

Source : BNDA