BURIDA : Plus de 167 millions de FCFA à répartir aux artistes à compter du 15 septembre 2022

Plus de cent soixante-sept millions de FCFA, soit 167 438 630 millions de FCFA. C’est le montant qui sera reparti aux artistes à compter du 15 septembre 2022, avec près de 20 millions en attente.

L’information a été donnée par Mme Flore Ini Palenfo, directrice de la répartition du Bureau ivoirien des droits d’auteurs (Burida). C’était au siège provisoire, la Brigade de lutte contre le piratage (Blcp) sise à Abidjan Cocody les II Plateaux, à l’occasion d’une conférence de presse animée à cet effet, le mercredi 14 septembre 2022. Et ce, dans le cadre des rencontres trimestrielles du Burida pour communiquer sur l’actualité des activités, des résultats des travaux de répartition des droits, et des statistiques qui portent aussi bien sur les droits d’auteur, les droits voisins que sur le plan d’action stratégique.

A cette occasion Mme Flore Ini Palenfo, qui était accompagnée de M. Adou Ehui Erneste, directeur de la documentation du Burida et M. Kouadio Jean-Claude directeur juridique a indiqué que cette répartition concerne aussi bien aux droits classiques qu’aux droits Rti. Il s’agit, entre autres, des droits de reproductions mécaniques (Drm), les séances occasionnelles (So), les Call ring back tones (Crbt), musique d’attente téléphonique et des redevances payées par les radios commerciales et/ou de proximité.

A l’en croire, le nombre total des bénéficiaires des droits Rti sont : 5694 en droits d’auteur et 1682 en droits voisins. Les droits classiques sont 1723 en droits d’auteur et 3044 en droits voisins. Les bénéficiaires du Smig sont 131 personnes en droits d’auteur et 214 personnes en droits voisin.

La directrice a également indiqué que 102 386 466 ont été répartis concernant les droits Rti et 45 148 187 concernant les droits classiques. Poursuivant, la conférencière a lancé un appel aux auteurs d’œuvres de l’esprit à se soumettre aux règles et procédures en vue de bénéficier davantage de la répartition des droits collectés à leur nom.

leave a reply