Charles Wright dézingue Cellou Dalein « Si on dit que c’est de la chasse aux sorcières, c’est le sorcier qui connait c’est quoi la sorcellerie »

Le procès du massacre du 28 septembre 2009 s’est ouvert ce mercredi 28 septembre à Conakry. Lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre de la justice garde des sceaux, a été amené à s’exprimer sur la question d’un journaliste concernant le cas de Cellou Dalein Diallo qui a émis des réserves sur ce procès.

Dans un premier temps, Alphonse Charles Wright a rappelé à l’ancien premier ministre d’arrêter de jeter de l’anathème sur les institutions guinéennes. Pour lui, «Si on dit que c’est de la chasse aux sorcières, c’et le sorcier qui connait c’est quoi la sorcellerie ».

«  Monsieur Cellou Dalein Diallo a été indemnisé. Mais à combien de milliards ? 13 personnes renvoyées devant le tribunal criminel. Comment est-ce possible qu’on puisse condamner ce petit moment ? C’est une preuve de mauvaise foi. La responsabilité et l’objectivité des hommes politiques sont très importantes. il faut qu’on arrête de jeter de l’anathème sur nos institutions, on a rien à gagner Monsieur Cellou Dalein prétend gérer ce pays aujourd’hui ce pays.  Nous prions Dieu si cela le lui est destiné que Dieu lui permette avec le jeu démocratique, d’aboutir à cette ambition, et qu’o évite de jeter de l’anathème  sur un secteur, surtout aussi sensible, parce que tout simplement on n’est pas d’accord. Le rôle de la justice veille à la politique générale du Gouvernement en demandant à tous ceux qui ont géré ce pays des responsabilités. Il faut que nous ayons raison gardée. Si on dit que c’est de la chasse aux sorcières, c’et le sorcier qui connait c’est quoi la sorcellerie, pas nous » a-t-il conclu.

leave a reply