Cinéma | Clap de FIN pour Fadika Kramo-Lanciné, grand nom du cinéma ivoirien – Parrain de GRAND ÉCRAN

Fadika Kramo-Lanciné, grand nom du cinéma ivoirien - Parrain de GRAND ÉCRAN Fadika Kramo-Lanciné, grand nom du cinéma ivoirien - Parrain de GRAND ÉCRAN

GRAND ÉCRAN – Le réseau ivoirien des journalistes engagés pour le cinéma a salué, dimanche 5 juin 2022, la mémoire de Fadika Kramo-Lanciné, grand nom du cinéma ivoirien – parrain dudit réseau, décédé ce même jour « des suites d’une courte maladie ».

Dans un communiqué dont @Faranet.com a reçu copie, le président de l’Association (de critiques) Grand Ecran, le journaliste Yacouba Sangaré a salué la mémoire grand nom du cinéma ivoirien, Étalon d’or du Yennenga, en 1981, au @Fespaco, avec « Djéli, conte d’aujourd’hui ». Film signé Fadika Kramo-Lanciné. Une distinction qui a fait du cinéaste le premier Étalon d’or de (pour) la Côte d’Ivoire au Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco).

Depuis la création, en 2013 de Grand Écran, son parrain d’honneur a été Fadika Kramo-Lanciné.

« Si le cinéaste séduisait par son talent et sa culture, l’homme, qui se cachait derrière lui, était tout aussi attachant. Humble, pas la qualité la mieux partagée dans ce milieu ; affable et disponible à souhait », a témoigné Yacouba Sangaré, président de Grand Écran.

« Très affectée » par la disparition de « cet immense artiste », la délégation générale du Fespaco – par la voix du Délégué général du FESPACO, Alex Moussa SAWADOGO, a rendu hommage à « Fadika Kramo-Lanciné, l’un de ses plus illustres baobab ».

Justement, à la place des cinéastes, située avenue Monseigneur Thévenoud à Ouagadougou, l’Étalon d’or du Yennenga en 1981 a vu le 26 février 2017, l’érection de sa statue en bronze réalisée par le sculpteur KY Siriki et installée après le Malien Souleymane Cissé.


Du côté des autorités ivoiriennes, la disparition du cinéaste, producteur, réalisateur, écrivain et enseignant (cinéma et audiovisuel) est, a regretté Françoise REMARCK, ministre de la Culture et de la Francophonie, une « grande perte pour notre secteur ». Parce qu’un « artiste ne meurt jamais, ses œuvres sont éternelles », « nous nous devons, a invité Françoise REMARCK, de perpétuer son savoir-faire ».

Fadika Kramo-Lanciné a tiré sa révérence sans avoir pu achever un nouveau projet qui lui tenait tant à cœur : « La réalisation du premier film ivoirien en 3D : Les donzelles », a rappelé le journaliste Yacouba Sangaré.

© Farafinet.com – @seydoukone, Juin 2022


Filmographie (africine.org)

1974 : La Fin de la course, court métrage fiction de 17 mn
1980 : Djéli conte d’aujourd’hui, long métrage fiction | Etalon d’or de Yennenga & Prix de le critique Internationale & Prix de l’Office Catholique International du Cinéma (OCIC) au Fespaco 1981, à Ouagadougou.
1993 : Wariko (Le gros lot), long métrage fiction | Prix d’interprétation masculine au Festival Africain de Khouribga | Prix de la ville de Ouagadougou & Prix de la meilleure comédie au Fespaco 95


                                    *** COMMUNIQUÉ DE PRESSE ***

Décès de Fadika Kramo-Lanciné : Grand Ecran salue la mémoire d’un grand nom du cinéma ivoirien

C’est avec affliction que l’association GRAND ECRAN (Réseau ivoirien des journalistes engagés pour le cinéma) a appris ce dimanche 5 juin 2022, la disparition du cinéaste ivoirien Fadika Kramo Lanciné, des suites d’une courte maladie.

Tout en saluant la mémoire de ce grand nom du cinéma ivoirien, qui a offert à la Côte d’Ivoire son premier Étalon d’or du Yennenga au Fespaco 1981, l’association GRAND ECRAN présente ses condoléances les plus attristées à sa famille biologique, au monde du 7ème art et de la culture en général.

Pour l’Association Grand Ecran
Le Président
Yacouba Sangaré

leave a reply