‘‘Détention injustifiée de 46 soldats ivoiriens’’ : Le RHDP « exhorte vivement les autorités maliennes à entendre la voix de la raison »

Communiqué du RHDP en soutien à S.E.M. le Président de la République et au Gouvernement relatif à la détention injustifiée de 46 soldats ivoiriens au Mali

Le RHDP suit avec une attention particulière l’évolution du dossier des soldats ivoiriens injustement détenus au Mali depuis le 10 Juillet 2022, ainsi que les efforts inlassables de S.E.M Alassane Ouattara, Président de la République, et son gouvernement en vue d’obtenir leur libération rapide et sans condition.

Fidèle à la tradition de paix et de dialogue de la Côte d’Ivoire, S.E.M. le Président de la République n’a cessé depuis le début de cette crise, de rassurer les autorités maliennes sur l’engagement de la Côte d’Ivoire à agir de façon constante au sein de l’espace africain et international, en faveur de la paix, la stabilité et du respect de l’Etat de droit.

La Côte d’Ivoire ne peut donc s’inscrire dans une logique de déstabilisation d’un pays tiers.

C’est la raison pour laquelle Son Excellence Monsieur le Président de la République a favorablement accueilli l’offre de médiation de S.E.M. Faure Gnassingbé, Président de la République Togolaise.

Le RHDP tient à adresser ses vifs remerciements et son infinie gratitude au Président de la République Togolaise pour son leadership dans ce dossier.

En plus de la médiation togolaise, dans le souci de contribuer à résoudre cette question et aider à ramener le plus vite possible les soldats ivoiriens dans leur pays, des initiatives ont été prises par de nombreux Chefs d’Etat Africains. Ce sont notamment, le Président Macky Sall, Président en exercice de l’Union Africaine, le Président Umaro Sissoco Embaló, Président en exercice de la CEDEAO, le Colonel Paul Henri DAMIBA, Président de la transition du Burkina Faso, le Président Muhammadu Buhari, Président du Nigeria et du Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition de Guinée.

En outre, de nombreuses autres personnalités politiques, religieuses et des leaders de la société civile du Mali et de la Côte d’Ivoire, se sont également impliquées.

L’engagement de toutes ces illustres personnalités susmentionnées en vue d’obtenir une issue heureuse et pacifique à cette situation, a permis la libération le 3 septembre 2022, de trois (3) soldates ivoiriennes parmi les quarante-neuf (49) soldats détenus. Ces trois soldates ont ainsi pu regagner leur pays et leurs familles.

Le RHDP voudrait exprimer à l’endroit de ces personnalités, ses plus sincères remerciements.

Le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, Monsieur Fidèle Sarrassoro avait à cette occasion, déploré des manquements et des incompréhensions qui ont été à l’origine de cette situation fortement regrettable de l’arrestation de nos 49 soldats. Il avait en outre réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire à poursuivre de manière transparente et constructive des échanges avec le Mali dans le souci de maintenir les relations de fraternité et de bon voisinage entre les deux pays sur tous les sujets d’intérêt commun.

C’est dans cette atmosphère de décrispation qui augurait la fin du calvaire de nos soldats et de toute la nation ivoirienne qui leur est solidaire, que le gouvernement malien annonce le 9 septembre 2022, la conditionnalité de libération ces soldats. En l’occurrence l’arrestation et l’extradition vers le Mali, par les autorités ivoiriennes, de personnalités politiques maliennes, soupçonnées par le gouvernement malien, de comportements subversifs à l’encontre de la transition en cours au Mali.

La formulation en ces termes par le Gouvernement malien des modalités de libération de nos 46 soldats, est choquante et moralement répréhensible.

Elle amène à comprendre qu’en réalité toute cette histoire a été montée artificiellement, dans le seul but de les utiliser comme monnaie d’échange. Ce qui fait de facto, de ces 46 soldats, des otages de la junte malienne. La réunion extraordinaire du Conseil National de Sécurité du mercredi 14 septembre 2022 a perçue et dénoncée ces faits, à juste titre.

Le RHDP partage l’analyse de S.E.M le Président de la République et du gouvernement relative à la situation réelle de nos soldats et sa dernière évolution.

En tenant compte du chantage des autorités maliennes qui conditionnent désormais la libération de nos soldats, à l’arrestation et l’extradition par la Côte d’Ivoire des personnalités politiques maliennes, le RHDP observe qu’il s’agit là d’une prise en otage en bonne et due forme, de nos vaillants soldats par les autorités de la transition malienne.

A cet effet, le RHDP exhorte vivement les autorités maliennes à entendre la voix de la raison que leur portent toutes ces éminentes personnalités engagées dans la médiation.

Le RHDP apporte son soutien total et ses fermes encouragements à S.E.M le Président de la République et à tout son gouvernement. Il les invite à poursuivre leur quête inlassable d’un règlement diplomatique et pacifique de ce dossier afin de préserver les liens historiques de fraternité qui unissent nos deux peuples.

Le RHDP appelle tous ses militants et sympathisants ainsi que tous les ivoiriens et amis de la Côte d’Ivoire à accompagner résolument les efforts des autorités ivoiriennes pour la résolution rapide et pacifique de cette crise que personne ne gagne à vouloir faire durer.

Le RHDP réaffirme sa gratitude et ses encouragements à toutes ces hautes personnalités engagées dans la médiation dont S.E.M. Faure Gnassingbé Président de la République Togolaise, et les prie de poursuivre leurs efforts pour une résolution diligente et heureuse de cette crise qui n’a que trop duré.

Fait à Abidjan le vendredi 16 Septembre 2022

leave a reply