ÉLIMINÉS EN 8ème DE FINALE DE LA CAN 2021

Les Aigles veulent se rattraper lors des barrages de la Coupe du monde «Qatar 2022»

Burkina Faso-Sénégal ce mercredi et Cameroun-Égypte demain jeudi 3 février 2022 ! Telle est l’affiche des demi-finales des demi-finales de la 33e Coupe d’Afrique des nations de football, CAN «Cameroun 2021». Au moins l’Afrique de l’ouest est sûre d’avoir un représentant en finale.

Ce ne sera pas malheureusement le Mali éliminé en huitième de finale de la CAN «Cameroun 2021» par la Guinée Equatoriale (écartée en quart de finale par le Sénégal) à l’épreuve des nerfs (5-6 aux tirs au but) le mercredi 26 janvier 2022 à Limbé. Malgré une domination sur l’ensemble des 120 minutes (0-0), les Aigles n’ont jamais réussi à déverrouiller la forteresse du Nzalang Nacional.

Cette élimination a été une désillusion de plus pour le public sportif malien et aussi pour les Aigles et leur encadrement technique. Mais, il ne sert à rien d’accabler ou de jeter la pierre à qui que ce soit parce que nous avons tous cru que nous pouvions réaliser notre rêve de consécration africaine cette année.

Maintenant, il faut se remettre au travail pour tirer tous les enseignements de cet échec avant les deux matches de barrage contre la Tunisie (qui s’est débarrassée de son le sélectionneur, Mondher Kebaier, au lendemain de sa défaite 0-1 face au Burkina Faso en quart de finale de la CAN) en mars prochain.

En tout cas, Magassouba et ses protégés nourrissent l’ambition d’aller de l’avant en tournant rapidement cette page. «Sachez qu’on a travaillé dur et l’objectif pour nous était d’aller le plus loin possible dans cette CAN. Dommage que ça n’a pas marché. Maintenant, il va falloir se relever vite. Nous devons continuer à bosser pour mieux aborder les barrages qualificatifs de la Coupe du monde. C’est une belle opportunité qui se présente, à nous d’être à la hauteur pour être à ce rendez-vous mondial» a annoncé Amadou Haïdara dit Doudou.

«Un temps était nécessaire pour mieux digérer. On ne va pas se chercher d’excuses car on a échoué. Nous avons échoué à continuer de vous faire oublier vos soucis et vos peines… On reviendra plus fort et déterminé qu’avant In Sha Allah…», a promis l’attaquant Ibrahima Koné  qui vient d’être transféré au FC Lorient (Ligue 1/France).

«Mes coéquipiers et moi avions à cœur d’aller au bout de ce tournoi. Hélas, Dieu en a décidé autrement. Cette élimination prématurée est dure à avaler et nous rentrons avec beaucoup de regrets et de déception. Nous rêvions d’une victoire dans ce tournoi pour offrir à notre pays un nouvel élan dans son renouveau», a également réagi le capitaine Hamari Traoré.  Et de poursuivre, «vous avez le droit d’être déçus, nous le sommes tout autant. Mais croyez en nous parce que nous avons une responsabilité envers vous, cher peuple. Et nous continuerons à nous battre pour vous. Nous avons une nouvelle opportunité de rentrer dans l’histoire en se qualifiant pour notre première Coupe du monde. Restons mobilisés, soudés et concentrés pour accomplir ce rêve».

Et comme l’a dit Ibrahima Koné, «Mali bè talon mais à tè bi» ! Autrement, le navire Mali peut tanguer, mais ne chavirera pas. En tout cas nous avons tous intérêt à ce que cela n’arrive jamais !

Moussa Bolly

leave a reply