Femafoot : Gernot Rohr pour succéder à Mohamed Magassouba ?

A la recherche d’un successeur à Mohamed Magassouba, limogé après l’échec en 8es de finale de la CAN 2021 puis en barrages de la Coupe du monde 2022, la Fédération malienne de football (Femafoot) avait lancé, le 11 avril dernier, un appel à candidature pour le poste de sélectionneur des Aigles. La première partie du processus est arrivée à son terme le 20 avril et la Femafoot a annoncé la semaine dernière avoir reçu 57 dossiers de candidature.

Une commission spéciale va examiner et présélectionner quelques candidats, qui seront invités à passer un entretien à Bamako. Aucun nom n’a été confirmé mais le Français Julien Mette (ex-Djibouti) a notamment annoncé sa candidature. L’ancien international Éric Sékou Chelle, qui a débuté sa carrière d’entraîneur dans les divisions inférieures françaises, fait partie des postulants. Il y a également Mamoutou Kané «Mourlé», champion d’Afrique U20 en 2019 et Djibril Dramé, vainqueur de la Coupe de la Confédération en 2009 avec le Stade malien. Le Français Didier Six et l’Allemand Gernot Rohr sont également candidats pour prendre les rênes des Aigles.

Le Mali cherche un sélectionneur qui «a une forte personnalité pour imposer une discipline au sein de l’équipe et dans les vestiaires, un bon palmarès en tant qu’entraîneur, un bon carnet d’adresses dans le milieu professionnel. Le nouveaux sélectionneur du Mali devra «être disposé à résider en permanence au Mali» bénéficiera d’un contrat d’une durée de trois ans et se verra assigner comme objectif de qualifier les Aigles pour la demi-finale de la CAN 2023, pour la finale de l’édition 2025, et enfin pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2026, qui serait la première de l’histoire du pays.

Mais le grand favori pour la succession de Mohamed Magassouba est sans doute Gernot Rohr. Le technicien allemand de 68 ans est l’un des premiers à déposer son dossier. Le problème, l’ancien sélectionneur du Nigeria (2016-2021) serait un peu cher pour le Mali. Au Nigeria, il était payé à 55.000 dollars (environ 27,5 millions de Fcfa, mais le technicien a concédé une baisse de son salaire mensuel de 55.000 à 49.000 dollars (environ 27,5 millions de Fcfa à 22 millions Fcfa) lors de sa prolongation en 2020. Au Mali, le sélectionneur sont payés en dessous de ce que recevait l’ancien sélectionneur du Gabon, du Niger et du Burkina Faso au Nigeria. Par exemple, Mohamed Magassouba avait un salaire mensuel de 12 millions de Fcfa. Gernot Rohr consentira-t-il un énorme sacrifie pour accepter de prendre les Aigles. Il a aussi entraîné le Bordeaux, Créteil, Nice en France, Young Boys Berne (Suisse), Ajaccio (France), Etoile du Sahel (Tunisie) et Nantes (France). Il faut dire les meilleurs entraîneurs coûtent chers.

 

Ousmane CAMARA

Source: Le Témoin

leave a reply