FEMMES ET REFONDATION : Solidaris223, Soroptimist International et l’AEBRG misent sur l’éducation

La Journée internationale des droits de la Femme, 8 Mars 2022, a été célébrée mardi dernier sur le Boulevard de l’indépendance du Mali sur le thème : «Rôle et place de la Femme dans la refondation du Mali».

En dehors de cette cérémonie officielle, de nombreuses organisations ont également manifesté l’événement en leur manière. C’est le cas de l’Association Solidari223 qui a célébré  le 8 mars cette année en compagnie des meilleurs élèves de l’école du village de Kalaya (cercle de Kati). Elle leur a distribué des kits scolaires et a encouragé les mamans des bénéficiaires avec des pagnes du 8 mars. Ce qui est une grande motivation visant à maintenir les filles à l’école. «Nous remercions les autorités scolaires et du village pour leurs accueils chaleureux», nous a confié la présidente de cette association humanitaire, Mme Dicko Aminata Dicko.

Quant au «Club Lumière» de Bamako l’Ong «Soroptimist International», elle avait choisi l’école de «Moriba Traoré» de Niamakoro pour la remise d’un équipement à la maternelle. Et cela en plus des tenues et des fournitures scolaires offertes au début de l’année scolaire 2021-2022. La délégation de Soroptimist club Lumière de Bamako était dirigée par la présidente Haoua Tandjigora Mariko qui a remis les équipements en présence d’une foule immense.

A l’occasion de cette Journée internationale des droits de la  Femme, les dames de l’Académie d’enseignement de Bamako rive gauche (AEBRG) ont-elles aussi organisé une conférence-débats sur le thème : «Suivi parental et performances scolaires des élèves». La directrice de l’académie, Koné Rakiatou Dia, a saisi l’opportunité pour rappeler aux femmes que la célébration de cette journée doit marquer le début d’une nouvelle ère dans la refondation du pays. Une refondation qui doit remettre l’Éducation au centre des préoccupations à travers un système performant axé sur les besoins du pays en termes de développement économique, social, culturel… politique !

Moussa Bolly

 

leave a reply