FRONTIERE MALI-NIGER : le Général Gamou appelle à la résistance et au soutien à l’armée !

«Nous n’avons pas d’autres pays que le Mali et le Niger. C’est ce que Dieu nous a donné sécurisons-les. Et ils nous suffisent largement aujourd’hui. La source de nos problèmes, c’est juste des bandits, des voleurs et des prétendus moudjahiddines», a lancé Elhadji Ag Gamou, officier général de l’armée malienne toujours sur le terrain pour protéger les siens et défendre l’intégrité du territoire national.

«Ils veulent vous faire peur par la terreur, l’intimidation et les assassinats ciblés. Je vous demande de ne pas céder à leur chantage et de les dénoncer à l’armée. Et que ceux qui ont des proches ou des enfants avec ses bandits fassent tout pour les ramener à la raison.  Nous n’accepteront plus ce qui se passe sur notre territoire contrôlé par des bandits depuis plus de 6 ans», a-t-il lancé.

Pour lui, ceux qui sèment la terreur et la désolation dans la zone frontalière entre le Mali et le Niger sont ceux qui volent les bétails des pauvres citoyens sous prétexte de Zakat. «Abou Walid (Adnane Abou Walid al-Sahraoui, nom de guerre de Lehbib Ould Ali Ould Saïd Ould Joumani, un djihadiste sahraoui tué le 17 août 2021 dans la forêt de Dangarous, près d’Ouatagouna) qui était leur chef est un bandits chassé de chez lui (Sahara occidental). Ce sont des étrangers qui viennent semer la terreur entre les voisins. Où est la sécurité et le développement que Daesh vous a apporté ?», a martelé Elhadji Ag Gamou déterminé à tenir en échec les éléments déchaînés de l’EIGS.

Naby

 

leave a reply