GUINÉE : L’UFDG pose plusieurs conditions pour participer au cadre de dialogue initié par le gouvernement

L’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG ) est l’un des partis politiques qui tarde encore à prendre part au cadre de dialogue initié par le gouvernement. Invité chez nos confrères de FIM FM dans l’émission Mirador, Dr Fodé Oussou Fofana, 1er vice-président de L’UFDG est revenu sur les conditions posées lors de leur rencontre avec le médiateur de la CEDEAO, Boni Yayi pour participer à ce cadre de dialogue.

« Nous avons demandé au médiateur qu’il faut absolument la mise en place d’un cadre de dialogue crédible. Qui prendra en face ceux qui ne sont pas d’accord avec le CNRD et le Gouvernement. Deuxièmement, nous avons demandé la libération des prisonniers politiques. Nous considérons que ceux qui sont arrêtés sont des prisonniers politiques ainsi que tous ceux qui ont été arrêtés lors des manifestations du FNDC à Conakry et à l’intérieur du pays. Nous avons demandé qu’il faille arrêter le harcèlement judiciaire contre les leaders politiques et les acteurs de la société civile. Et, il faut restituer les maisons confisquées. L’annulation de la décision de suspension des manifestations. Il faut restructurer le CNT. Nous avons également demandé que l’arrêté qui a dissous le FNDC soit rapporté », a-t-il martelé Dr Fodé Oussou Fofana.

leave a reply