KOLOKANI : le Préfet Alou Diarra a donné le ton de la 2è édition du festival «Tielou» de Bélédougou

Du jeudi 10 au samedi 12 mars 2022, la ville de Kolokani a vibré au rythme du festival Tielou de Bélédougou dont l’ouverture a été présidée par le Préfet Alou Diarra en présence de plusieurs maires du Bélédougou ainsi que les militants et sympathisants de la Coordination des Associations de Bélédougou.

Organisé par la Coordination des ressortissants du Bélédougou dont la majorité des membres sont basés à Bamako, Bakary Diarra Donssoba, Président de la Commission d’Organisation et Blaise Diarra, président de la Coordination des Associations du Bélédougou, ont tour à tour informé que  ce festival est un événement de portée historique à travers lequel sont prônées l’Union, la cohésion, le pardon et la paix au Mali. D’où le symbolique de « TIELOU » qui est un instrument d’emballage des bagages des femmes Bamanan lors des cérémonies de mariage.

Le Tielou représente le trousseau de la mariée, dans lequel on retrouve tout ce qui a été préparé pour elle, il contient tout ce dont les mariés auront besoin pour démarrer et construire leur nouvelle vie (vêtements, ustensiles de cuisine, chaussures, meubles…). Culturellement, le Tiélou représente aussi la communion et la paix, toutes ces personnes et ethnies de différents univers, de différentes coutumes et traditions vivant ensemble, en harmonie au Bélédougou.

Tout au long des trois jours, les activités folkloriques à travers les instruments traditionnels du Bélédougou dont le Balafon, le Donsso N’Goni, le kota, le N’Goussoum ainsi que quelques artistes modernes ont marqué l’apothéose du festival. Cela, dans le souci d’impulser une dynamique de cohésion sociale, de développement socioéconomique à travers la revalorisation de ce magnifique héritage culturel que le Bélédougou possède.

Le Bélédougou, une contrée historique de résistance à la force coloniale au Mali. Au-delà de la résistance à travers la bravoure, le Bèlèdougou demeure historiquement une région de fierté culturelle dotée d’énormes potentialités ethniques, folkloriques et de savoir mystiques. En effet, cette belle région se trouvant à la lisière d’un climat soudanais et sahélien, est une région historique de l’Afrique de l’ouest et reste à nos jours une importante sphère d’influences culturelles.

Le Bèlèdougou s’étend des cercles de Kolokani, Kati, Banamba, Koulikoro aux cercles de Nara et Didiéni et est composé de diverses communautés ethniques dont une majorité Bambara. « Le royaume » du Bèlèdougou porte son histoire, il a été le siège d’une importante révolte menée par Koumi Diossé en 1914-1915 contre le recrutement forcé de troupes par les autorités coloniales Françaises. Après la chute du royaume Bambara de Ségou, il est resté en grande partie animiste.

 

Vivement la 3ème édition.

 

Dognoume Diarra