Le leader politique guinéen Cellou Dalein Diallo avoue finalement être en «Exil»

Depuis plusieurs mois, le président du parti UFDG est contraint de rester à l’étranger. Il est poursuivi par la Cour de répression économique et financière CRIEF dans une affaire de présumé détournement d’Air Guinée. Si dans un premier temps cet homme politique avait botté en touche l’expression « Exil », désormais tel n’est plus le cas. Il l’a déclaré chez nos confrères d’Africaguinee depuis Berlin.

Pour l’ancien premier ministre de feu Général Lansana Conté, il ne peut pas continuer à rester à l’exil, néanmoins il compte s’assurer que la justice dira le droit.

« Je suis poursuivi par la CRIEF avec des charges extrêmement graves qui ne reposent absolument sur rien. J’ai des problèmes un peu avec la justice (…) mais croyez-moi, je vais rentrer en Guinée. Je ne peux pas vous donner une date, mais je ne peux rester éternellement en exil. Je vais rentrer… Je vais m’assurer que la justice dira le droit. Si c’est le cas, vraiment je n’ai rien à craindre aussi pour la maison à Dixinn que pour Air Guinée ». A-t-il déclaré

À rappeler que mardi dernier, le porte-parole de la présidence a affirmé que la junte n’a pris aucune disposition pour empêcher les leaders politiques de rentrer au pays. Il estime que c’est juste une manœuvre pour les politiques de ternir l’image du pays à l’extérieur.

Mohamed Cinq Sylla

leave a reply