Le saxophoniste Pharoah Sanders, légende du jazz, est mort à 81 ans

Il fut le compagnon de route de John Coltrane dans les années 1960 et l'un des pionniers de l'ethno-jazz, imprégné d'influences diverses. L'information sur son hospitalisation circulait dans les milieux du jazz en fin de semaine. Pharoah Sanders s'est éteint à Los Angeles.

Pharoah Sanders, saxophoniste parmi les plus créatifs du XXe siècle, et qui avait glissé dans sa musique des influences africaines et indiennes, s’est éteint samedi 24 septembre à l’âge de 81 ans. « Nous sommes anéantis d’annoncer que Pharoah Sanders s’est éteint. Il est mort paisiblement, entouré de membres de sa famille et d’amis aimants à Los Angeles », a indiqué le label Luaka Bop dans un communiqué et sur les réseaux sociaux.

Né Farrell Sanders le 13 octobre 1940 à Little Rock, dans l’Arkansas, Pharoah Sanders avait mené une grande carrière en tant que leader. Dans le même temps, il avait travaillé au sein des groupes d’artistes comme Don Cherry, Alice Coltrane, Kenny Garrett entre autres, et avant ces derniers, bien sûr, John Coltrane. Il fut membre du groupe du mythique saxophoniste et participa à près d’une dizaine de ses enregistrements, entre Ascension en 1965 et les ultimes sessions de Coltrane, disparu prématurément à 40 ans en 1967.

À la fin de sa vie, John Coltrane commençait à s’aventurer dans de nouvelles directions musicales que l’on appellerait le free jazz. Sanders s’est lancé dans cette voie. Il est aussi considéré comme l’un des pionniers de l’ethno-jazz, ce jazz dont les rythmes et les harmonies prennent leurs sources dans d’autres continents comme l’Afrique et l’Asie.

leave a reply