Les Burkinabés ne veulent plus de la France comme allié militaire, ils optent pour la Russie

Au Burkina Faso, la population semble en avoir marre de la présence des forces françaises dans le pays. Plusieurs organisations de la société civile ont organisé un rassemblement pour appeler les autorités du pays à rompre la coopération militaire avec la France.

« Nous contestons les installations de forces armées étrangères qui ne méritent plus notre confiance sur notre sol. Nous exigeons l’annulation des accords coloniaux qui nous maintiennent dans l’impasse depuis des années », a déclaré Soumaila Nana, secrétaire général de la coalition de plus de 72 OSC panafricanistes au Burkina Faso.
 
« Depuis des années, la France, notre colonisateur, est ici au Burkina Faso en croyant qu’elle se bat pour défendre nos intérêts, mais c’est tout le contraire. La France est au Burkina Faso en train de piller nos richesses et aussi de créer du terrorisme en fournissant des armes aux terroristes et ce sont ces mêmes terroristes qui combattent nos soldats en première ligne », a déclaré Lassané Sawadogo, coordinateur, Front de défense de la patrie.
 
Alors qu’elles en appellent donc à mettre fin aux relations militaire contre le terrorisme avec la France, les organisations préconisent une nouvelle option pour Ouagadougou. Elles souhaitent que le gouvernement opte pour la Russie pour aider à sécuriser le Burkina Faso.
 
« Mais nous tenons compte de la Russie car, dans le monde entier, c’est la Russie qui a œuvré positivement pour éliminer l’hydre terroriste en Syrie, au Venezuela, en République centrafricaine et au Mali voisin où nous constatons des progrès positifs », a déclaré Ousmane Ouedraogo, secrétaire Général adjoint de la coalition OSC.

leave a reply