L’ŒIL DE LE MATIN : Prises dans le piège des vendeurs d’illusion

«Grando (grande sœur), j’aimerai que tu racontes mon histoire afin que mes sœurs échappent aux pièges des charlatans et des vendeurs d’illusion.

J’étais en instance de divorce et malgré les médiations ça et là, mon mari refusait que je retourne dans mon foyer. Je tenais à mon mariage et je ne voulais pas divorcer. Quant à lui, il était déjà parti, mais j’y croyais toujours. Une connaissance m’a amené chez un Monsieur qui aurait disparu pendant des années et serait revenu avec des pouvoirs mystiques que lui auraient donnés des djinns. Il aurait déjà fait des miracles…

Nous y sommes allés et, de prime abord, le Monsieur était impressionnant. Un moment, il est entré en transe murmurant des choses incompréhensibles. C’est comme si ses yeux allaient sortir de leurs orbites. C’était impressionnant… De retour parmi les humains, il m’a demandé des pagnes, des coqs et 300 mille francs pour plaider ma cause auprès de ses amis invisibles. Il m’a donné l’assurance qu’après ses rituels mon mari allait frapper à notre porte le 3e jour pour me supplier de retourner dans le foyer conjugal.

Je me suis endettée pour faire tout ce qu’il a demandé. Le hic, c’est qu’au lieu du mari, c’est une Sotrama qui a ramené le reste de mes affaires chez mon père. Quand nous sommes retournés chez lui, il a dit que c’était une affaire complexe et qu’il devait retourner discuter avec ses amis… Cette fois, je devais lui remettre 100 milles et,  tenez-vous bien, un bon plat de tchiep (riz au gras) parce que là ce serait la joie partout. J’ai encore fait ce qu’il m’avait demandé…  Rien ! Quand nous sommes retournés, il avait disparu. Il aurait confié à ses voisins avoir une urgence du côté du Burkina Faso !

Grando, je suis endettée et le divorce a été prononcé à mes torts…» !

Chérie, pourquoi vouloir retenir celui qui est déjà parti ? Quel marabout peut faire revenir un homme ou une femme déjà à la porte ? Nous faisons exprès d’écouter ces charlatans en restant sourdes à la petite voix de la raison qui nous demande de tourner la page. Ces 400 milles auraient pu te payer un bon avocat, renouveler ta garde robe ou entreprendre un petit commerce…

Que gagne-t-on à être avec quelqu’un quand on sait que son amour n’est pas naturel ? Va-t-on passer notre vie avec ces artifices ? Nous sommes pratiquement toutes passées par là avant de nous rendre compte que nul n’échappe à son destin et que nous sommes notre propre marabout…

Aw bonzourou !

Tatou Solidarité

leave a reply