Mali : vingt-sept soldats et 70 terroristes tués dans une attaque au centre du Mali (officiel)

Vingt-sept soldats et 70 terroristes ont été tués dans une attaque terroriste contre le poste de sécurité des Forces armées maliennes (FAMa) de Mondoro (Douentza), dans le centre du pays, a indiqué ce vendredi un communiqué du gouvernement malien.
 
Selon le communiqué, ce poste a subi dans la matinée de ce vendredi (aux environs de 5h30 TU) « une attaque complexe » avec l’utilisation de véhicules piégés. Et le bilan provisoire est de 27 morts, 33 blessés (dont 21 cas graves évacués sur Sévaré, au centre du Mali), 7 portés disparus dans les rangs des FAMa qui déplorent aussi d’importants dégâts matériels.
 
Le ratissage des forces spéciales rapidement déployées dans la zone a permis de tuer 47 terroristes dans la matinée et 23 en début d’après-midi.
 
Cette attaque intervient au moment où il est beaucoup plus question de « la montée en puissance » des Forces de défense et de sécurité maliennes (FDS) qui ont infligé de sérieux revers aux groupes terroristes ces derniers mois. Ainsi, mardi dernier (1er mars), la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a indiqué que les FAMa ont tué 8 terroristes, interpellé 16 suspects et détruit 3 bases démantelées dans des opérations de sécurisation entre le 24 et le 28 février derniers.
Depuis 2012, le Mali est confronté à une profonde crise multiforme aux niveaux sécuritaire, politique et économique. Les insurrections indépendantistes, les incursions djihadistes et les violences intercommunautaires ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés dans ce pays de l’Afrique de l’ouest.
 
La France a annoncé le 17 février dernier le retrait du Mali des forces Barkhane et Takuba. Une opération que les autorités maliennes veulent sans délai au lieu de la durée de 4 à 6 mois programmée par Paris.
 
Source: Agence de presse Xinhua