Nioro du Sahel : le Gouverneur à la rencontre des populations

Le processus de la régionalisation de Nioro du Sahel est en marche. Plus de dix ans que des démarches ont été entreprises pour que le cercle de Nioro soit érigé en Région et c’est chose faite pour le bonheur des populations qui aspirent au développement. Pour un développement harmonieux de la cité religieuse, le chef de l’Exécutif prend langue avec toutes les composantes de la société.  

Pour poser les jalons de cette nouvelle région, ses populations en majorité agriculteurs et éleveurs ont été instruites sur les axes prioritaires de la régionalisation qui s’inscrivent sur la vision des autorités de la transition pour faire du Mali Kura une réalité.

Le Jeudi 10 Mars 2022, le Gouverneur de la Région de Nioro du Sahel, le Colonel Aly Annaji a rencontré au Gouvernorat de ladite Région les représentants de la société civile et des services techniques de l’administration les invitant à conjuguer leurs  efforts afin de booster les efforts du gouvernement Malien dans sa quête du bien être de ses compatriotes.

Le rôle que cette population  aura  à jouer  son accompagnement  par rapport au fonctionnement des services de l’Etat ainsi que ses attentes sont entre autres les points sur lesquels les échanges ont porté lors de cette rencontre.

« Tout ce qui était cher à  cette population pour le démarrage de ce projet gouvernemental au profit de cette nouvelle région est devenu un  acquit » a-t-il fait savoir le Gouverneur Aly Annaji.

Il a tenu à remercier particulièrement les trois grandes familles de Nioro à savoir : les familles du Cherif Cheick HAmahoula Haidara, celle de Amadou Hadi Tall , et de Djoum Kaba Diakité. De dire aux forces vives de Nioro que l’effectivité de l’érection de cette entité en région nécessite leur accompagnement.

Le Colonel Aly Annaji n’a pas manqué de remercier les  populations de cette région pour leur engagement et accompagnement à la transition pour un Mali Kura.

Le Mali Kura qu’on  réclame exige un changement de comportement et il faut que tous les actes que vous posez aux  quotidiens s’inscrivent dans le cadre du respect de la loi a martelé le chef de l’exécutif régional.

A cette rencontre, certains chefs de services dont celui de la police, Douane, Eaux et foret, Impôt, service du domaine de l’état, la société civile ont pris part à cette rencontre d’échanges et d’informations.

Malick Gaye