Portrait de femmes célèbres au Mali : Mme Sangaré Niamoto Ba

Niamoto Ba de par son parcours est une Femme courageuse et elle a milité en faveur du Mali et pour l’épanouissement de sa patrie. Elle a été conseillère technique chargée du suivi du portefeuille de l’Etat, et elle a aussi été ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce sous ATT. Voici en quelques lignes son portrait.

Née le 22 avril 1955 à Bamako. Après des études fondamentales et secondaires à Bamako, elle étudie à l’Université Cheick Anta Diop de Dakar où elle obtient en 1981, une Maîtrise en sciences économiques. Mme Sangaré Niamoto Ba a effectué plusieurs stages et formation notamment en politique commerciale, en informatique et dans plusieurs institutions financières en Europe et au pays. Elle a intégré dans la Fonction publique (corps des Inspecteurs des services économiques), elle passe, de 1982 à 2004, l’essentiel de sa carrière à la Direction nationale des Affaires économiques (DNAE) devenue en 2000 DNCC : Direction nationale du commerce et de la concurrence. Mme Sangaré Niamoto Bâ débute son parcours en 1982, agent chargé du suivi de l’application des accords commerciaux entre le Mali et certains de ses partenaires, elle devient chef de Section des échanges extérieurs de 1982 à 1988, chargée du suivi de la Comptabilité de la Cellule de mobilisation des aides en marchandises de 1989 à 1990, chef de Division commerce intérieur et concurrence de 1991 à 1992. Formatrice, elle avait été membre de la commission nationale créée en 1993 pour préparer la dévaluation du Fcfa et membre de la commission chargée des réformes institutionnelles et fiscales du sous-secteur des produits pétroliers, membre de la commission nationale chargée de l’élaboration du rapport national du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). Ensuite elle devient, Chef de Division commerce extérieur de 1992 à 2000, directrice nationale adjointe DNCC février à novembre 2000 et enfin directrice nationale du même service, de novembre 2000 à octobre 2004. Entre 2005 et 2007, elle devient chef de la Cellule technique de suivi des activités des Institutions d’intégration économique africaine, un service rattaché du ministère de l’Economie et des Finances. Dans ce département, Mme Sangaré Niamoto Bâ est promue conseillère technique chargée du suivi du portefeuille de l’Etat (2008-2009) puis secrétaire général du même ministère de juillet 2009 jusqu’à sa nomination.

Le 6 avril 2011, elle entre au gouvernement de Cissé Mariam Kaidama Sidibé en tant que ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce. Elle occupe cette fonction jusqu’au coup d’état militaire qui renverse le président ATT le 21 mars 2012.  Un peu plus d’une année après, elle devient chef de Cabinet du ministre Bocary Tréta au Développement rural de 2013 à 2015. Elle est appelée à faire valoir ses droits à la retraite le 1er janvier 2016.

Niamoto Ba est mariée et mère de quatre enfants.

En somme L’ancienne ministre Mme Sangaré Niamoto Bâ, est une femme d’action et une combattante.  

Oumou SISSOKO

leave a reply