Première visite à Kidal de Daniela KROSLAK, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations unies au Mali

Du 15 au 17 juin, Daniela KROSLAK était à Kidal pour une toute première visite. À cette occasion, elle a rencontré le Gouverneur de la région, les représentants des mouvements signataires de l’Accord de paix et les Organisations de la société civile.

L’objectif était de s’enquérir des défis de la région, recueillir les sentiments des signataires de l’Accord de paix sur sa mise en œuvre ainsi que celles des communautés. Il s’agissait aussi de réaffirmer la détermination de la Communauté internationale à accompagner son application.

Cette première visite à Kidal était également l’occasion, pour la Représentante spéciale adjointe, d’échanger longuement avec la direction régionale de la Mission onusienne au Mali, en plus de rencontres avec le personnel civil et en uniforme à Kidal. « Je suis venue à Kidal pour avoir un premier aperçu de la situation, pour mieux comprendre les défis auxquels vous faites face. Du côté de la MINUSMA, voir comment mieux mettre en œuvre l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger qui, est véritablement, la raison d’être de la Mission » a-t-elle déclaré.

« L’appui au retour de l’autorité de l’État, le soutien au Bataillon du 72ème Régiment d’infanterie motorisée (72ème RIM), les projets de développement et d’activités génératrices de revenus sont, entre autres, autant d’efforts effectués par la MINUSMA dans notre région, » a expliqué le Gouverneur de la région de Kidal, Fodé Malick SISSOKO.

Ce déplacement du 16 juin dans la ville de Kidal a permis la participation de Daniela KROSLAK à la réunion mensuelle « EDEWANI » (causerie en Tamasheq). Ce cadre d’échanges regroupe le bureau régional de la MINUSMA et les organisations régionales de la société civile pour évaluer les actions conjointes, dresser un état des lieux des défis dans la région et faire des recommandations. Pour cette session de juin, les discussions ont essentiellement porté sur le déficit pluviométrique ou encore l’impact des questions sécuritaires, y compris dans la région de Ménaka et ses déplacés internes, réinstallés depuis des semaines dans la région de Kidal.

L’autre moment fort de cette visite était le lancement d’un projet d’un montant de près de 17 millions de Francs CFA au profit de l’Académie de l’enseignement de Kidal. Il s’agit de la réalisation d’un forage équipé d’une cuve de 10m3, connecté au réseau existant de ce service technique de l’Etat, en vue d’améliorer les conditions de travail de son personnel. Le 15 juin, Daniela KROSLAK avait déjà lancé un autre projet, piloté par la Police des Nations Unies (UNPOL), estimé à plus de 14,5 millions FCFA. Celui-ci a pour objet de doter les policiers des Nations unies de vivres, de non-vivres et de médicaments à mettre à la disposition des communautés et de leurs membres les plus vulnérables, lors de leurs différentes patrouilles auprès d’elles. Dans son rôle de protection des civils, UNPOL a ainsi plus de moyens pour venir en aide aux communautés vulnérables de la ville.

Enfin, Mme KROSLAK, a visité le chantier de la nouvelle piste d’atterrissage de Kidal, financé par le Fonds fiduciaire pour la paix et la sécurité au Mali grâce aux contributions de l’Allemagne, du Canada et de la Grande Bretagne pour un montant de plus de 1,6 milliard de francs CFA, soit environ 2,7 millions de dollars américains.

 

leave a reply