PRESENCE MILITAIRE FRANCAISE AU MALI : Le MMK appelle à une mobilisation générale pour exiger le départ sans délai de Barkhane

Pour exiger le départ précipité des forces françaises du Mali, le Mouvement Mali Keleya (MMK) appelle à une mobilisation générale sur toute l’étendue du territoire national. Et cela en soutien aux autorités de transition qui exigent le départ sans délai de Barkhane. Cet appel a été lancé lors d’une conférence de presse à la Maison de la presse samedi dernier, 19 février 2022.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé jeudi dernier (17 février 2022) le départ des forces française et européenne du Mali. Un retrait programmé sur une période de 4 à 6 mois. Une décision qualifiée d’unilatérale par les autorités maliennes de transition qui ont aussitôt exigé un «retrait sans délai» de Barkhane.

Pour appuyer cette exigence des autorités de transition, le Mouvement Mali Keleya (MMK) appelle à une mobilisation générale des Maliens sur toute l’étendue du territoire national. Le départ des forces françaises du Mali est certes annoncé, mais les responsables du MMK invitent les Maliens à rester mobilisés pour que cela se fasse dans un bref délai. Et cela, d’autant plus que les autorités de transition ont fait leur part en exigeant le départ sans délai de Barkhane.

Pour Chérif Mohamed Ousmane Ag Mouhamedoun, le départ sans délai des forces françaises est le travail du peuple malien et non des autorités de transition. «Et si les signaux n’apparaissent pas dans les prochaines heures, nous allons nous soulever», a-t-il menacé. Il y a aujourd’hui une prise de conscience du peuple malien à restaurer sa souveraineté et, a souligné le mouvement, les autorités de transition bénéficieront du soutien du peuple tant qu’elles restent dans cette logique.

«Il n’y a pas de rébellion, c’est une trahison de la France et l’indépendance prônée est un cadeaux empoisonné», a défendu M. Ag Mouhamedoun. Sanctionné par les Nations unies dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali (APR), ce leader engagé s’est dit fier de défendre sa dignité.

Le Mouvement Mali Keleya (MMK) est l’initiateur de la pétition lancée en 2018 pour demander le retrait du Mali de Barkhane et des forces alliées. Cette pétition a recueilli plus de 5 millions de signature dans 21 pays !

Oumar Alpha

leave a reply