Procès du 28 septembre : les avocats de Dadis plaide pour son placement en résidence surveillée

Ce mardi 04 octobre, le procès du massacre du 28 septembre s’est ouvert au Tribunal criminel de Dixinn. Et la défense de l’ex président de la junte guinéenne capitaine Moussa Dadis Camara craint pour sa sécurité. Selon elle, son bourreau qui a tenté à sa vie le 03 décembre 2009 se trouve dans la même prison que lui.

Pour Me Pépé Antoine Lamah, à défaut d’une liberté provisoire, il souhaiterait que leur client soit placé en résidence surveillée pour sa sécurité.

« Nous plaidons pour une liberté provisoire pour notre client, à défaut son placement en résidence surveillée. Nous nous rappelons qu’il est placé en détention au même endroit que la personne qui a attenté à sa vie. Je veux parler de Toumba Diakité. Monsieur le président le 2 septembre, jour de l’ouverture du procès, Toumba est parti à sa rencontre. La vie de notre client est en danger ».

Reste à savoir si ce message va tomber dans les oreilles du président du Tribunal.

Wait and See

leave a reply