Procès du massacre du 28 septembre – À la barre : Colonel Moussa Tiegboro Camara rejette en bloc les faits qui lui sont reprochés

Comme annoncé dans notre précédent article, le procès du massacre du 28 septembre se poursuit de la plus belle des manières au TPI de Dixinn, délocalisé dans la Cour d’appel de Conakry.

Ce mardi 04 octobre, l’un des accusés dans cette affaire Colonel Moussa Tiegboro Camara a comparu. Vêtu d’un costume bleu, on pouvait lire sur son visage une sorte de sérénité qui ne dit pas son nom.

Interrogé sur les faits à lui reprochés par le président du tribunal, l’ancien numéro 1 des services anti-drogue a balayé avec sa main gauche, toutes les accusations qui pèsent sur lui. : « Pas du tout, je ne reconnais pas » a-t-il coupé court.

À rappeler qu’il est accusé de meurtres, assassinats, viols, pillages, incendies volontaires, vol à main armée, coups et blessures volontaire, outrage à agent de la force publique, tortures enlèvement et séquestration, non-assistance à personne en danger, violence sexuelles, attentats à la pudeur, détention illégale de matériels de guerre de première catégorie et complicité de ces infractions.

leave a reply