PROMOTION DES DROITS DES ENFANTS : Assos Sahel se mobilise pour Tombouctou

Pour sauver l’éducation et l’avenir des enfants déscolarisés dans la région de Tombouctou, Assos Sahel a initié le projet ‘’Ehane Naratane ‘’ « la maison des enfants ». Il s’agit d’un centre de formation et d’apprentissage aux métiers au profit des  enfants en rupture scolaire de la région de Tombouctou. L’initiative a été lancée à travers un diner gala organisé ce samedi 02 juillet 2022 à l’hôtel Salam de Bamako. C’était sous la coprésidence de Dédéou Ousmane Sidibé, ministre de l’Education nationale, et Yeah Samaké, consultant Empower Mali.

« Le meilleur héritage qu’on peut léguer à un enfant, c’est de lui donner une bonne éducation », dit l’adage. C’est cette ambition que porte l’organisation Assos  Sahel  à travers le projet ‘’Ehane Naratane. En suivant les propos du Président d’Assos, Sahel Aguissa  Ag Mohamed Cissé,  ‘’Ehane Naratane ‘’ vise à construire et équiper un ensemble d’infrastructures sur une  parcelle d’un hectare. Ce, pour assurer l’encadrement des enfants.  D’après lui,  ce centre servira d’espace de formation, d’apprentissage et de jeux sains. Cela, dans le but d’éloigner ces derniers de la tentation du terrorisme et de la délinquance. A ses dires,  le coût de réalisation du projet  basé dans la région de Tombouctou est estimé à 400 millions de CFA. « Ces enfants vivent dans une situation d’extrême pauvreté qui ne présage pas un avenir sein. Face au fléau d’abandon scolaire, ils sont à la merci des comportements dégradants », a-t-il décrié.  A en croire Aguissa Ag Mohamed Cissé, ce centre sera doté de  plusieurs de salles de classe, un bloc administrative, une station radio, une salle informatique, des bibliothèques. Et d’ajouter que les filières de formation du centre Ehane Naratane seront choisies en  fonction des besoins de la région. Notamment l’agrobusiness, l’agropastoral, coupe et couture, maintenance informatique, électricité, plomberie, etc.  En outre, cet ambitieux projet permettra de développer un potentiel intellectuel  et créatif des enfants, de produire des forces productives futures pour le développement de la région, et afin réduire la précarité des enfants en rupture scolaire. C’est pourquoi Assos Sahel lance un appel pressant à toutes les bonnes volontés d’accompagner cette initiative avec un acte de bienfaisance afin de servir d’espoir pour ses filles et fils du pays en perdition. Environ 20 millions de FCFA ont été collectés au cours du diner gala.

Pour sa  part, la marraine,  Me Yacine Faye Sidibé, membre de l’Ordre des notaires du Mali, a salué l’initiative. Et de rappeler que l’éducation des enfants est un devoir aussi bien social que religieux. Elle s’est ainsi engagée à accompagner le projet pour donner une lueur d’espoir aux enfants déscolarisés.

Dans la même veine, la présidente de la soirée, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, ministre de l’Education nationale,  a réitéré sa reconnaissance aux initiateurs.  Etant elle-même  native de la région de Tombouctou, Dédéou Sidibé a rassuré les leaders d’Assos Sahel de son accompagnement. L’éclat de la soirée a été rehaussé par  la présence de plusieurs personnalités nationales et internationales dont  Bart Ouvry, ambassadeur de l’Union européenne, Mohamed  Ibrahim Cissé, Président d’honneur d’Assos Sahel. Avec les prestations de l’artiste Vieux Farka Touré.

Notons qu’Assos sahel est une organisation à caractère sociale et humanitaire,  pour le   développement et la  protection des droits des enfants démunis, basée dans la région de  Tombouctou depuis 2014. Elle a pour mission l’insertion socioéducative des enfants.

Jiadata MAIGA

leave a reply