REFONDATION DU MALI : « La transition doit en poser les jalons… », suggère Me Tall

Pour la 23ème année consécutive,  Mountaga Tall, le président du Congrès National d’Initiative Démocratique Faso Yiriwa Ton (Cnid Fyt), a présenté ses vœux à la presse malienne. A cette occasion, il a appelé les Maliens à l’union sacrée autour du pays. C’était mercredi 26 janvier, dans la salle de conférence du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm).

Pour le Président du parti Cnid-Fyt, cette rencontre  est un moment privilégié de communion et de partage avec les hommes, les femmes de media et des réseaux sociaux. Il a ainsi présenté ses vœux de bonheur à la presse. Et de rappeler son engagement à s’investir au nom de son parti pour la formation des journalistes et afin de sortir ces derniers de la précarité. A cet égard, le président du Cnid Fyt a estimé que l’aide publique à la presse, revue à la hausse et mieux encadrée, pourrait  être un début de solution. A cela, il a ajouté son soutien quant à la dépénalisation des délits de presse.

En outre, Maître Mountaga Tall a expliqué  le combat multiforme des autorités de la Transition pour la sécurité, mais aussi pour le respect strict de  l’indépendance, de la souveraineté et de la dignité du Mali.  A cet effet, Il a  invité la presse malienne à  continuer à jouer  son rôle ô combien crucial pour l’avenir et le devenir du pays.

Dans ses propos, il a dénoncé avec rigueur les sanctions prises contre le Mali lors du sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao, le 9 janvier dernier. Avant d’inviter le peuple malien à faire preuve de résilience et de combativité face aux impacts de ces sanctions qu’il a qualifiées d’injustes, d’inacceptables et de disproportionnées. « Nous demandons la levée de toutes les sanctions de la Cedeao et de l’Uemoa dont l’effet premier serait d’appauvrir davantage des populations dont certaines chercheraient le salut auprès des marchands d’illusions terroristes qui infestent le Sahel et migrent vers d’autres pays de la sous-région », a exigé Me Tall. Le président du Cnid propose aux autorités maliennes de prôner le dialogue, afin que  le Mali retrouve toute sa place dans le concert des nations, dans  l’honneur et la dignité.

En outre, le membre du M5-Rfp se réjouit du défi relevé concernant la tenue et la réussite des Assises Nationales de la Refondation (ANR). Et a réclamé l’application des recommandations issues des ANR. « Ce vaste chantier ne s’achèvera ni pendant une transition ni pendant un seul mandat. Pour autant, la Transition doit en poser les jalons essentiels dans les délais qui seront convenus avec nos partenaires. C’est-à-dire que la Transition ne sera pas seulement électorale, elle sera aussi refondatrice », a approuvé  Me Tall.

En plus de cela, le leader du Cnid-Fyt  appelle à une union sacrée  de tous les Maliens autour du Mali et  des Forces de défense et de sécurité du pays.

Jiadata MAIGA