SOUTENANCE DE THESE : Madame Koné Fatoumata M. Touré désormais Docteur en Odontostomatologie

Après plusieurs années de dur labeur, Madame Koné Fatoumata M. Touré a définitivement présenté sa thèse sous le thème : « Santé bucco-dentaire chez les jeunes de 15 à 45 ans dans le District de Bamako : Connaissances, pratiques, perceptions », le mardi 28 juin 2022 devant ses professeurs à la FMOS.C’est devant un jury présidé par le Pr Boubacar Ba accompagnéparle Pr Ousseynou Diawara, Directeur de Thèse et Dr Amsalla Niang, Codirecteur ainsi queDr Mamadou Diallo, membre du jury, que la désormais Dr Koné Fatoumata Touré a détaillé le contenu de sa thèse. 

Il s’agissait d’une étude transversale, descriptive allant du 1er Octobre 2020 au 30 Mars 2021 soit une durée de six (06) mois. Elle a concerné les sujets jeunes de tout sexe compris entre la tranche d’âge de 15 à 45 ans de Bamako.

‘’Dans notre étude le sexe masculin était le plus dominant avec 53% des cas, avec un ratio de 1,12. La majorité des sujets enquêtés était compris entre 15 à 30 ans soit 79,2%. Ils étaient célibataires dans 60,75% des cas et élèves/étudiants dans 57,25% des cas. Cette majorité de nos enquêtés avaient un niveau d’étude supérieur soit 62,50% des cas. Elle consommait le tabac plus chicha dans 26 % et la drogue dans 2,50 % des cas. La carie dentaire était la pathologie la plus citée par 80,50% suivi de la mauvaise haleine soit 48,00% des cas et 47% ne savaient pas comment prévenir les pathologies bucco-dentaires. Les enquêtés ne connaissaient pas la technique de brossage dans 53% des cas. Le bonbon a été évoqué commele facteur de mauvaise influence sur la santé des dents chez 71,00% des sujets. Suivi du gâteau avec 57,80% et du tabac et l’alcool avec 46,00%’’, informe Dr Koné Fatoumata M Touré.

Pour conclure, elle renchérira que les sujets enquêtés n’avaient jamais consulté un chirurgien-dentiste dans 44,00% des cas et la douleur était le motif de consultation évoqué par37,7% des cas. Ils n’étaient pas satisfaits de l’accueil dans 61,70% des cas. Une préférence de soins dentaires traditionnels avait été notée dans 20 % des cas.

Vivement une carrière pleine de bonheur et d’honneur à la désormais Dr Koné Fatoumata Touré.

Dognoume Diarra

leave a reply