STIMULATION DE L’EXPORTATION DU FONIO MALIEN : Le gouvernement américain investit plus d’un milliard CFA pour soutenir deux entreprises

Établir un commerce direct de fonio entre les États-Unis et le Mali est l’objectif ambitieux d’un projet commun des entreprises «Mali Shi SA» et «Yolélé». Elles ont reçu à cet effet une subvention de co-investissement de 1,9 million de dollars (environ 1 127 650 000 de francs CFA) de l’Agence américaine pour le développement international (USAID)  et de West Africa Trade and Investment (Trade Hub) par le biais de Prosper Africa.

Accroître les exportations et créer 13 000 emplois ! Tel est l’impact attendu de cette subvention de co-investissement USAID/Prosper Africa à «Mali Shi SA» et «Yolélé». Mieux, grâce à la subvention Trade Hub, «Mali Shi» (l’agro-transformateur et entreprise principale du projet) espère obtenir (avec Yolélé) 11,6 millions de dollars supplémentaires de sources privées afin d’organiser une chaîne d’approvisionnement en fonio. Et cela en harmonie avec les meilleures pratiques internationales et établisse des liens directs avec les marchés commerciaux américains pour les produits à base de fonio, y compris «Whole Foods Markets». Le projet comprendra le développement et la promotion du marché américain, le développement de la chaîne d’approvisionnement et la création d’un nouveau centre de transformation baptisé «West African Ancient Grains».

«L’un des impacts les plus positifs de ce projet est de fournir de multiples sources de revenus aux agriculteurs de notre réseau en pleine expansion et qui compte déjà plus de 23 000 collecteurs/éleveurs de karité», a déclaré Simballa Sylla, le PDG de «Mali Shi», le plus grand transformateur de beurre de karité au Mali. «Il est financièrement intéressant pour les agriculteurs de s’engager dans des rotations durables, biodiverses et multicultures uniquement s’ils ont des clients pour leurs récoltes. West African Ancient Grains est ce client, un élément qui a manqué aux petits exploitants du Sahel», a-t-il ajouté. Le partenariat de co-investissement du Trade Hub avec «Mali Shi» et «Yolélé» constitue une première pour cette organisation au Mali.

«Le Mali regorge d’opportunités pour soutenir la croissance économique par le biais de l’investissement privé, créer des emplois à long terme pour les petits exploitants agricoles et augmenter les exportations de produits tels que le fonio vers les États-Unis», déclare Frantz Tavares, responsable des partenariats public-privé pour le Trade Hub. «J’espère que notre projet avec Mali Shi/ Yolélé le prouvera et encouragera davantage d’investissements dans les entreprises à fort potentiel du Mali», a-t-il souhaité.

Le succès du projet sera déterminant pour que Yolélé réalise un chiffre d’affaires de 10 millions de dollars d’ici la fin du projet, grâce à l’expansion de la distribution de ses collations ainsi que d’autres dérivés du fonio dans les circuits de détail, de services alimentaires et industriels. A la fin du projet, les petits exploitants agricoles partenaires de Mali Shi/Yolélé gagneront un revenu durable grâce à la vente de fonio en complément de leurs autres activités agricoles. Ce qui augmentera le revenu monétaire de la famille d’environ 85 % et son revenu global de 32 %.

Rappelons que le fonio est une céréale de base d’Afrique de l’ouest qui regorge de nombreux nutriments et avantages pour la santé. Il est naturellement sans gluten, riche en vitamines B et pauvre en cholestérol, en sodium et en graisses. En outre, son faible indice glycémique en fait un glucide approprié pour les personnes atteintes de diabète, une population croissante en Afrique de l’ouest, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS)…

Naby

leave a reply