TRANSITION AU MALI : Le CNT valide la nouvelle Charte

Le Conseil national de transition du Mali (CNT) a adopté lundi dernier (21 février) la nouvelle Charte de transition au Mali avec 120 pour, 0 contre et aucune abstention. Selon le gouvernement de transition malien, la relecture de la charte a été rendue indispensable pour éviter de tomber dans un vide juridique à l’expiration du délai initial de 18 mois prévu dans la précédente version.

La charte adoptée ce lundi fixe la durée de la transition à entre 6 mois et 5 ans conformément aux recommandations des Assises nationales de la refondation (ANR) de décembre dernier. Le CNT passe aussi de 121 à 147 membres comme l’Assemblée nationale depuis l’avènement de la démocratie. Les auteurs des deux derniers coups d’Etat (18 août 2020 et 24 mai 2021) sont également amnistiés. La nouvelle charte supprime la vice-présidence et précise que le président de transition ne peut pas être pas candidat aux prochains scrutins devant marquer le retour à l’ordre constitutionnel. Tout comme le verrou limitant le nombre des membres du gouvernement a été levé afin de permettre au président de la Transition d’adapter l’architecture gouvernementale au contexte sociopolitique.

Le texte était porté devant le CNT par le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Réformes politiques et Institutionnelles, Mme Sylla Fatoumata Sékou Dicko. L’essentiel des débats a eu lieu lors des séances d’écoutes.

leave a reply